Carte d'identité de la cocaïne

cocaine.jpg
Cocaïne
 
 
 
Effets d'ordre général

Sensation d'euphorie accompagnée d'un sentiment de puissance physique et intellectuelle
Phase de stimulation suivie par une période de dépression
  • Retard de l'apparition de la fatigue et réduction des besoins d'alimentation et de sommeil
    Dépendance


    Effets plus graves
  • Un état de surexcitation pouvant aller jusqu'à des hallucinations et du délire, accompagné de tremblements et de tressaillements musculaires
  • La perforation des cloisons nasales pour les utilisateurs de prises nasales
  • Mort par convulsions, hypothermie, défaillance cardiaque, etc. causées par une surdose
  • A long terme, apparution des syndromes de schizophrénie et/ou paranoïa
     
  • Nom: Cocaïne

    Catégorie:
    Stimulants

    Caractéristiques:
    L'arbuste de coca fournit la matière première (300 kg de feuilles sèches donnent environ 1kg de cocaine).

    La cocaine peut être absorbée par prise nasale (le sniff), injection intraveineuse, inhalation (free-basing). Le sniff est le mode d'utilisation le plus courant.

    Un usage dit 'récréatif' occasionnel dans les milieux du spectacle, journalisme, mode, etc ...

    La cocaine retraitée de façon chimique donne du crack aux effets plus rapides et plus dangereux.

    Tolérance

    L'association alcool et cocaine est très dangereuse pour le coeur, pouvant entraîner des morts subites.
    Le mélange avec l'héroine, 'speedball' multiplie les effets des deux drogues prises séparément.

    Dépistage

    Dans les urines, la présence de benzolecgonine est la preuve de prise de cocaine.
    On le trouve jusqu'à 24 à 48 heures suivant la prise.

    La Petite Histoire

    Pour leur valeur énergétique, les paysans des Andes mâchaient des feuilles de coca. Elles ont une forte teneur en sucre, protéines, graisses, vitamines et minéraux.
    Ceci n'avait qu'un très faible effet psychotrope dû à la faible teneur en cocaine de la feuille de coca brute et dû au fait que 75% du produit était éliminé par l'intestin et le foie car la feuille était mâchée et non sniffée.
    Toutefois, l'usage répété et intensif en ont fait des sujets dociles pour les colonisateurs espagnols.

    La toxicomanie des adultes

    La toxicomanie des adultes peut s'apparenter au dopage des athlètes de haut niveau.
    C'est, en priorité, l'usage de la cocaïne pour rechercher un effet stimulant immédiat, être plus brillant, plus performant.
    Elle procède d'une mentalité de tricheur.
    Doutant de ses propres moyens, n'ayant pas la patience, ou le courage de les améliorer par l'effort, on espère les sublimer de manière artificielle pour être le meilleur dans sa profession.

    Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

    Les commentaires sont clôturés