Le CSAPA

 

photo0495.jpg

Plage bourg du Diamant

 

Les Centres de Soins d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA) sont des structures résultant du regroupement des services spécialisés pour l’alcool et les drogues (CCAA et CSST), prévu par le décret du 14 mai 2007. La plupart ont été constitué en 2010, quelques-uns sont encore en cours.

Ce sont des centres médico-sociaux, qui peuvent être gérés par des établissements publics de santé (hôpitaux) ou par des associations régies par la loi du 1er Juillet 1901, sous condition de l’obtention d’un conventionnement du ministère de la santé.

Qui est accueilli dans un CSAPA ?

Les personnes qui sont dans une relation de dépendance plus ou moins forte et néfaste à l’égard des drogues, de l’alcool, des médicaments ou d’une pratique (jeux, sexualité, anorexie/boulimie…) ont vocation à être reçues dans les CSAPA. Ceux-ci accueillent également l’entourage (parents, conjoints, famille, amis).

Quelles sont les missions du CSAPA ?

  • L’accueil, l’information, l’évaluation médicale, psychologique et sociale et l’orientation de la personne concernée ou de son entourage. Ils peuvent également aider au repérage des usages nocifs.
  • La réduction des risques liés à la consommation ou au comportement en cause
  • La prise en charge médicale (bilan de santé, sevrage) et psychologique (soutien, psychothérapie individuelle ou familiale, groupes de parole)
  • La prescription et le suivi de traitements médicamenteux, dont les traitements de substitution aux opiacés,
  • La prise en charge sociale et éducative, qui comprend l’accès aux droits sociaux et l’aide à l’insertion ou à la réinsertion.

La plupart des CSAPA sont généralistes mais certains peuvent conserver une spécialisation de leur activité en direction de certaines drogues ou conduites addictives.

Les centres assurent soit des soins ambulatoires, soit un hébergement individuel ou collectif. Dans ce dernier cas, le séjour doit permettre la consolidation du sevrage, la restauration de l’équilibre personnel et l’insertion professionnelle.

Quelles sont les conditions d’accès au CSAPA ?

Ils accueillent, de façon gratuite, et anonyme sur demande, toute personne qui souhaite être aidée et en fait la démarche. L’accueil est donc basé sur le volontariat des personnes, mais celles-ci peuvent également être orientées suite à une mesure judiciaire (injonction de soins par exemple).

Qui intervient au sein d’un CSAPA ?

L’accueil et l’accompagnement sont assurés par des équipes pluridisciplinaires, notamment des médecins, des infirmiers, des psychologues, des éducateurs spécialisés, des assistantes sociales…

Répartition sur le territoire

Plus de 450 CSAPA sont constitués aujourd’hui, il ne reste que quelques CSST et CCAA qui ont vocation à devenir, à court terme, des CSAPA. Les deux tiers sont gérés par le secteur associatif. Ils sont implantés dans tous les départements français.

Pour en savoir plus

    gif-anime-poisson-ange.gif

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Les commentaires sont clôturés